Présentation arrow Invités arrow Preud'homme, Michel
 
     
Preud'homme, Michel

michel_preudhomme1.jpgMichel Preud'homme est un joueur et entraîneur de football belge né le 24 janvier 1959 à Ougrée, près de Liège.

Il a effectué toute sa carrière professionnelle en tant que gardien de but. Il a notamment joué au Standard de Liège, avec lequel il remporte 2 titres de champion de Belgique, au FC Malines, avec qui il a gagné la coupe de Belgique en 1987 et la Coupe des coupes en 1988, et au Benfica Lisbonne. Il a joué 104 matchs européens, le premier contre le Slavia Prague, le 14 septembre 1977 avec le Standard de Liège.

Lors de la coupe du monde de football de 1994, se disputant aux États-Unis, il décrocha le Prix Lev Yachine récompensant le meilleur gardien de but du monde, classement dans lequel il figura pendant 8 années consécutives dans le top 10. Il prit sa retraite en tant que joueur en 1999 mais ne quitta jamais vraiment le monde du football.

Il a occupé le poste d'entraîneur au Standard de Liège, après avoir été le directeur sportif du même club. Suite à cette nomination comme entraîneur du Standard de Liège le 30 août 2006, il avait également démissionné de ses postes à la Fédération belge où il était vice-président et à la Ligue professionnelle belge de football, où son nom avait été cité comme futur président.

En 1984, il est suspendu six mois par l'Union belge de football, suite au scandale de corruption lié au match Standard-Waterschei de 1982. En juin 2012, la justice liégeoise le poursuit pour complicité de faux et usage de faux dans le cadre du transfert du joueur croate Miljenko Mumlek au Standard de Liège en 2003, à une époque où Preud'homme était directeur technique et gérait les transferts du club.

Michel Preud'homme, le gardien de but

Michel Preud'homme fait toutes ses classes au Standard de Liège. Au départ de la saison 1977-1978, il est le 3e gardien du club derrière Christian Piot et Jean-Paul Crucifix. Christian Piot étant blessé, Jean-Paul Crucifix garde les buts du Standard de Liège lors de la rencontre Standard de Liège-FC Boom du 19 août 1977. Jean-Paul Crucifix se blesse, il est remplacé par Michel Preud'homme, dont c'est la 1e apparition en division 1 en Belgique. Lors du match suivant à Anderlecht, il est titulaire. Il ne quittera quasiment plus les buts liégeois jusqu'à la saison 1983-1984. Il remporte 2 titres de Champion de Belgique, 1 Coupe de Belgique et dispute la finale de la Coupe des Coupes. Blessé, il devra renoncer à la Coupe du monde 1982.

Touché par l'affaire Standard-Waterschei, il est suspendu six mois de toutes compétitions. Lors de la saison 1985-1986, il gardera les buts du Standard de Liège en alternance avec Gilbert Bodart. Lassé de cette situation, il part au FC Malines.

Au FC Malines, dès la première saison, il va remporter la Coupe de Belgique 1986-1987. La saison suivante, il sera un des artisans de la victoire des Malinois en Coupe des Coupes. Dans la foulée, il remporte la Supercoupe 1988 face au PSV Eindhoven. Michel Preud'homme enlève son 3e titre de Champion de Belgique en 1988-1989.

Titulaire en équipe nationale belge, il dispute la Coupe du monde 1990 en Italie. Il ne pourra éviter une cruelle élimination, à la 119e minute, en 1/8 de finale face à l'Angleterre. Quatre ans plus tard, aux États-Unis, Michel Preud'homme va démontrer tout son talent, surtout lors de la rencontre de poule face aux Pays-Bas, permettant à la Belgique de préserver son but d'avance et de se qualifier pour le tour suivant. Il sera d'ailleurs élu meilleur gardien du monde.

Après la Coupe du monde 1994, il est transféré au Benfica (Portugal) où il va, à nouveau, démontrer tout son talent. Il y enlève la Coupe du Portugal en 1996. Il arrête sa carrière à 40 ans en 1999.

Michel Preud'homme, l'entraîneur

Le 20 avril 2008, il aide le club liégeois a décrocher le titre de champion de Belgique 2007/2008. Un titre qui était attendu depuis 25 ans par toute une ville. Michel Preud'homme rentre alors dans l'histoire du club comme étant le premier a remporter le titre avec le Standard de Liège tant comme joueur que comme entraîneur.

Le 26 mai 2008, il annonce qu'il quitte le Standard de Liège, en précisant qu'il signera dans le club de La Gantoise. Il quitte le Standard, club auquel il a apporté son premier titre national depuis 25 ans, considérant que son travail est accompli et n'étant pas intéressé par le contrat d'une seule année que lui proposait le club liégeois (comme de coutume au Standard). Lors d'une conférence de presse à son domicile le 26 mai 2008, il déclare: "Lorsque je suis arrivé au Standard en 2001 à la demande de Luciano d'Onofrio, l'idée était de ramener le club à la place qu'il mérite. Je me suis investi énormément durant ces 7 années et demie (...). Tout le travail du club a enfin porté ses fruits cette saison. Lorsque j'ai constaté lors des négociations que le Standard proposait une année de contrat, je ne voyais aucun projet pour moi avec ce club. C'est pourquoi je pars, mais avec le sentiment que mon travail au Standard est terminé. Le club est sur les rails et peut continuer sur son élan ces prochaines années. (...) Ces dernières semaines n'ont certainement pas été les plus faciles, même si je suis soulagé d'avoir pris ma décision. Le Standard a un noyau de jeunes joueurs qui possèdent une mentalité et un talent exceptionnels. J'espère qu'ils pourront continuer à progresser et évoluer en Ligue des Champions la saison prochaine. Je veux aussi remercier l'exceptionnel public liégeois qui a toujours été derrière le club. J'espère que chacun pourra comprendre que comme entraîneur, vous êtes parfois amené à prendre des décisions pour évoluer."" D'après Michel Preud'homme lui-même, sa décision n'est pas due à un aspect financier: "Les deux clubs m'ont proposé à peu près la même chose." Il a également évoqué son projet avec le club de La Gantoise: "Je veux apporter quelque chose à Gand, comme je l'ai fait au Standard, au niveau des joueurs et au niveau du collectif. La Gantoise est une équipe avec beaucoup de qualité qui est tout le temps en course pour les places européennes. Il y aura un nouveau stade dans quelques années et il y a une grande envie de rester au top."

Le 24 mai 2010, le site internet de La Gantoise annonce le départ de Michel Preud'homme pour le FC Twente, champion en titre en eredivisie. Il y remplace Steve McClaren, parti pour le VfL Wolfsburg en Bundesliga. Preud'homme retrouve Bryan Ruiz qu'il a dirigé à Gand, et déclare avoir fait le choix d'une carrière internationale en optant pour Twente :"J’ai dû faire mon choix entre une carrière nationale avec La Gantoise qui me proposait un nouveau contrat de cinq saison et une carrière internationale. C’est maintenant un honneur pour un Belge de pouvoir entraîner le club champion des Pays-Bas. Cette formation va jouer la Ligue des Champions. Il y a une structure excellente et l’aspect humain fait également partie des qualités du club".

Peu de temps après son arrivée, le 31 juillet 2010, Preud'homme remporte son premier trophée aux Pays-Bas en battant l'Ajax Amsterdam en supercoupe des Pays-Bas. En ouvrant le score dès la 8e minute à l'Amsterdam ArenA, Luuk de Jong offre la supercoupe à Twente.

En juin 2011, il quitte Twente pour aller entraîner le club saoudien Al Shabab Riyad, où il signe un contrat de trois ans pour 6 millions d'euros nets d'impôt.

Le 18 septembre 2013, après un nul 2-2 à Riyad en quarts de finale de la Ligue des Champions d'Asie face aux Japonais de Kashiwa Reysol synonyme d'élimination (aller 1-1 au Japon), il est limogé par son club.

Dans la foulée, le 19 septembre 2013, il trouve un accord avec les dirigeants du Club Bruges KV pour remplacer Juan Carlos Garrido démis de ses fonctions la veille.

Distinctions personnelles

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Drapeau : Belgique Standard de Liège
Drapeau : Belgique KAA La Gantoise
Drapeau : Pays-Bas FC Twente
Drapeau : Arabie saoudite Al Shabab Riyad

Record

Michel Preud'homme est le footballeur belge ayant disputé le plus de rencontres en division 1 tous pays confondus (650 matches) : 239 pour le Standard de Liège, 264 pour le FC Malinois et 147 pour Benfica (Portugal).

Pour donner une idée de l'étendue de ce record, il est nécessaire de rappeler que Paolo Maldini n'a joué "que" 647 matchs dans le championnat d'Italie.

 

 
< Prev   Next >
   
 
 
 
Copyright Infotmation overhere. | designed by CanaanDesign